Vous êtes dans     
 
 



 
 
 

Le 22 décembre 1999

Madame Anne McLellan
Ministre de la justice du
Gouvernement du Canada
Ottawa  Ontario
C A N A D A

Madame la ministre,

Depuis plusieurs mois je sollicite en vain auprès de vous d’être entendu par le Comité mis sur pied afin d’examiner la législation sur les droits de la personnes. Étant donné les attaques innombrables au plan social dont sont victimes les souverainistes québécois, je considère qu’il est essentiel d’inclure la liberté d’opinion POLITIQUE sur la liste des discriminations spécifiquement prohibées au Canada.  Ce matin en écoutant l’émission de Paul Arcand à CKAC, qui  rejoint le plus imposant et le plus important auditoire francophone d’Amérique, je fus littéralement stupéfait d’entendre un professeur de microbiologie de l’Université d’Ottawa tenter de justifier une des questions  d’examen de fin de session qu’il a posée à ses élèves.  Croyez-le ou non, il a demandé à ses étudiants d’élaborer sur les façons de concocter un plan qui verrait à ce que  SEULS les SOUVERAINISTES QUÉBÉCOIS soient exterminés lors d’une guerre microbiologique.  Je ne tenterai pas ici de vous démontrer combien une telle HORREUR constitue une violation patente et innommable des droits sociaux  les plus élémentaires et des droits politiques sacrés de plus de deux millions des citoyens du Québec.

En conséquence j’informe les instances internationales chargées de veiller au libre-exercice de cette nouvelle bavure canadienne en matière de droits de l’homme.  Puisque le Canada ne semble pas sensible aux persécutions sociales vécues et signalées  par les Souverainistes du Québec, nous nous adresserons à l’opinion internationale.  C’est intenable Madame de devoir subir plus longtemps la vindicte du Canada anglais. Nous avons le droit naturel d‘œuvrer à ce que nous considérons être la libération du Québec.  C’est un droit naturel que le Canada n’a pas le pouvoir de nous refuser.  Nous y verrons!

Recevez Madame l’expression de mes sentiments les plus souverainistes,
 
 

Gilles RHÉAUME
Président de la Conférence internationale des peuples de langue française (1982-1985)
Professeur de philosophie
Directeur de l’Institut d’études des politiques linuistques
Président du Mouvement souverainiste du Québec
Courriel :  gilles_rheaume@moncourrier.com
Gr

Copie conforme :  Haut-Comissaire de l’ONU pour les droit de l’homme
    Fédération internationale des Ligues des droits de l’homme
    Parlement européen
    Aux pays membres de l’ONU

Québec un pays; reuters; citynews mtl; la presse; jane davenport; pc ottawa; cjad T. Shcnurmacher; src fr radio; cbc tv mtl; paul cherry; Le Devoir; CKAC; ntr; PC; jdmtl; gazette


 
 

Québec un Pays      Accueil    Je me souviens