Vous  êtes dans
Mike Harris par Gilles Rhéaume

Recherches sur ce site
 
 

Lettre ouverte à Mike Harris
ou
comment l'extrême droite ontarienne
persécute la minorité canadienne-française
 
 

Lettre ouverte à Mike HARRIS,
Premier ministre de l’Ontario
patrie du racisme anti canadien-français
Gilles Rhéaume
Le 17 juillet 2000



 
 

Rien n’est plus contraire aux droits humains fondamentaux que le racisme !  L’Ontario se déshonore encore une fois avec sa position sur les droits linguistiques des francophones dans le domaine des services sociaux.  Comment est-il possible en l’an 2000 de tenir un discours aussi réactionnaire ?

Comment la première province canadienne peut-elle adopter aussi cavalièrement le discours de l’extrême droite ?  La province que vous dirigez est la honte du Canada, la disgrâce du continent nord-américain.

Le fascisme ne vous effraie-t-il pas ?  Le linguisticocentrisme que vous pratiquez constitue une des dérives, des bavures les plus sérieuses que l’on puisse concevoir.  L’Ontario ne s’arrêtera-t-elle donc jamais dans sa discrimination historique à l’égard du peuple canadien-français, ce peuple martyr d’une tyrannie innommable tellement elle est ignoble dans ses fondements et outrecuidante dans ses expressions ?

Le Canada est un tombeau pour la langue française !

La province que vous dirigez accentue donc sa persécution contre sa minorité linguistique.  Cette fois s’en est trop !

À l’occasion d’une tournée européenne que j’entreprendrai sous peu, je me ferai un devoir de démontrer combien et comment l’Ontario a un comportement barbare en matière de droits linguistiques.

Monsieur le Premier ministre vous venez d’inscrire votre nom et celui de votre province en lettres noires dans l’Histoire.

Les Québécois s’en souviendront.

Honte à ce Canada qui rend possible une semblable forfaiture !

Honte à vous qui est êtes le maître d’œuvre d’une politique linguistique qui fait de votre province la championne d’un racisme aussi grossier et aussi assassin des droits naturels de la francophonie ontaroise !

En encourageant ainsi les extrémistes du Canada-Anglais dans leurs exactions, vous vous disqualifiez et ternissez les hautes fonctions que vous occupez…

Gilles Rhéaume
Mouvement souverainiste du Québec
Institut d’études des politiques linguistiques
gilles_rheaume@moncourrier.com

cc.: Magazine France/Québec; info 690; pc MTL; pc (ntr); Trois-Rivieres; gazette; jdmtl; pc; CKAC; paul cherry; cbc tv mtl; src fr radio; cjad T. Shcnurmacher; pc ottawa; jane davenport; la presse; citynews mtl; Québec un pays; cfcf affectateur  Salles des Nouvells

Québec un Pays  | Accueil  |  Je me souviensGilles Rhéaume| Institutions Nationales | Émeutes au Québec en 1918Les Patriotes 1837-1838  |  Les milliards $  | Les régions du Québec  | Québec - International  |  Recherches sur ce site  |  Vous cherchez un emploi ?  |  Partis politiques du Québec  | La question référendaire | Québec un Pays rend hommage à | Louis Riel pendu  | Raisons historiques, politiques, économiques, et sociologiques de faire l'indépendance du Québec

Site actif depuis novembre 1998