Vous  êtes dans
Jean-François Lisée

Recherches sur ce site
 
 
 

Page consacrée aux textes de
Jean-François Lisée
et les réactions
à l'égard de ses prises de position.

............................

Le Lys dans le lisier
Jean-Luc Gouin
«La morale est qu'il faut entreprendre ce qui
peut réussir, non ce qui devrait réussir.»

............................

Citations de "Sortie de Secours"
telles que présentées par Pierre Grandchamp participant du forum AVQ

............................

La souveraineté, seule voie d'avenir
Le temps est venu d’en baliser les contours
et d’en révéler les avantages
Claude Bariteau, Anthropologue,professeur au département d’anthropologie de l’Université Laval

Note : version remaniée de l'exposé que j'ai fait lors du débat
Lisée-Seymour-Gagné-Langlois-Bariteau au Pavillon De Koninck de L'Université Laval (reçu le 26 mars 2000)

"Un jour ou l'autre, tout mouvement à potentiel sécessionniste - c'est le cas du mouvement souverainiste québécois - doit choisir entre l’autonomie, la souveraineté-partenariat ou la souveraineté. Aussi importe-t-il de bien saisir leurs différences, de cerner leurs assises et d’identifier les enjeux comme les incidences de chacune de ces voies."
(...)
Tous les États souverains tentent d’empêcher la sécession d’une partie de leur population. Le Canada ne fait pas exception. Pour y arriver, il a recours, comme hier la Grande-Bretagne, à l‘Indirect rule. Inventé par les Britanniques pour gérer des populations conquises, ce mode de gestion mise sur la loyauté d’intermédiaires locaux à l’image des Jean Chrétien, Stéphane Dion, Jean Charest, etc.

..............................

« Sortie de secours »  Lisée tourne le dos à Bouchard
Dans un livre, l'ex-conseiller du PM propose un nouvel
arrangement avec le Canada
par Jean-Marc Salvet,  Le Soleil,  Le mercredi 9 février 2000

Jean-François Lisée préconise un référendum sur les « besoins modernes
du Québec ». Il formule une question référendaire qui se lirait à peu près
comme suit :

 « Donnez-vous le mandat à l'Assemblée nationale et au gouvernement du
Québec d'obtenir la capacité d'affirmer et d'exercer l'autonomie pleine et
entière du Québec en matière de langue et de droits linguistiques, de culture,
de communications, d'immigration, d'éducation, de recherche, de santé et
de programmes sociaux ? »

..............................

Lisée plonge les libéraux dans l'embarras
PAR ALEXANDRE SIROIS  --  OTTAWA (PC)
Le projet de loi sur les conditions référendaires va "créer un processus dont
l'objectif est d'empêcher le droit du Québec à l'autodétermination", a expliqué
mardi l'ancien conseiller de Lucien Bouchard, Jean-François Lisée, qui a
littéralement mis les libéraux fédéraux dans l'embarras.

............................

Les trois erreurs de Lisée
Denis Monière,   02.2000
Si Lisée s'était arrêté à la page 252, nous pourrions considérer son
essai comme le meilleur plaidoyer pour la souveraineté publié depuis vingt ans.

Mais à la page 252, le ton change. Lisée semble gagné par l'angoisse de l'échec
et du déclin du Québec. Il nous explique que cette indispensable souveraineté
ne fait plus partie des possibles, car il y a déconnexion entre le projet
souverainiste et la majorité des Québécois

............................

Jean-François Lisée - Diversion, diversion
Pierre Daviau    AGQ 5234, 2000/02/10
Ce conseiller de haut rang, proche de deux premiers ministres du Québec,
doute, tremble de peur et affirme péremptoirement que le Québec est
bloqué sur la voie de la souveraineté. Qui dit mieux pensez-vous?

..............................

Lisez entre les lignes
Je veux que le Québec deviennent mon pays en droit et le plus
rapidement possible dans l'honneur et la dignité, pas par charité.
Jean-Yves Durocher, 9 février, 2000 AGQ 5200

..............................

Pavillon De Koninck (Université Laval)
Robert Bertrand,   AGQ 6385
compte rendu sur la rencontre l'Université Laval
"Le mouvement souverainiste à la croisée des chemins"

Participants-invités : Jean-François Lisée, Claude Bariteau,
Gilles Gagné et Simon Langlois, Michel Seymour.
Modérateur: Louis O'Neill.
 

Compte-rendu du débat de mercredi (Université Laval)
John Hogan, AGQ 6443
Tous les courants de pensée qui traversent le mouvement souverainiste
étaient présents, l'orthodoxie avec Bariteau, le partenariat avec Seymour
et l'autonomisme avec Lisée.
(...)
Contrairement à Bariteau, qui opte pour la construction d'un discours
définissant le nouveau pays (la constituante), Seymour croit que c'est
par un enthousiasme rassurant que le prochain référendum va être gagnant.
De plus, si le partenariat est expliqué aux Canadiens il sera bien accepté.

..............................

Jean-François Lisée "Je veux relire la biographie de Winston Churchill!"

Lorsqu'il écrit ses propres livres, Jean-François Lisée n'hésite pas à faire lire son manuscrit par certains privilégiés de son entourage. Sa soeur, généreuse de commentaires, son épouse Catherine, et un ami, Daniel Creusot. "Puis je fais relire certaines sections du livre pour m'assurer de vérifier des détails, tantôt par un démographe, un économiste ou un juriste. Grâce au courrier électronique, c'est plus facile que jamais aujourd'hui de travailler avec des collaborateurs!", se réjouit-il.

..............................

Sortie de secours
LISÉE, JEAN-FRANÇOIS

« Au couchant d'une décennie tourmentée et à l'aube d'un siècle incertain, les Québécois s'accoutument au renoncement. Conscients que quelque chose ne tourne pas rond, désenchantés face à un projet national dont la faiblesse centrale est l'absence de succès, tentés par le déni plus que par le combat, ils ne sont pas d'humeur aux grands départs, d'autant qu'un pouvoir fédéral allergique à la démocratie leur barre désormais le passage.

« Le paradoxe politique québécois de l'an 2000 réside dans la profonde déconnexion entre un projet souverainiste plus légitime, plus ouvert, plus réaliste et plus nécessaire que jamais et la majorité de la population québécoise. Ce paradoxe nous oblige, nous souverainistes - et tous ceux qui s'inquiètent de l'impasse politique dans laquelle se trouve le Québec - à un exercice de lucidité.

« C'est pour dresser ce constat et proposer de nouvelles pistes que j'ai quitté en septembre 1999 ma fonction du premier ministre, reprenant ainsi ma liberté de parole. Ce livre ne constitue nullement une chronique de mes cinq ans passés au coeur du pouvoir québécois. Cependant il ne pourrait exister si je n'avais eu le privilège de contribuer auprès de Jacques Parizeau à l'élaboration d'une stratégie qui allait conduire le Québec au seuil de la souveraineté.

Les analyses et suggestions que j'expose ici doivent également beaucoup à ce que Lucien Bouchard m'a donné la chance de participer, à ses côtés, à la définition d'une politique qui veut conjurer progrès social et compétitivité, concertation et rigueur, promotion du français et nationalisme civique, défense des identités et mondialisation.

« J'ai la conviction que, placés devant les enjeux réels et au nom d'intérêts qui les rassemblent indubitablement, les Québécois ont en eux la capacité de hausser le ton. Quelle que soit son résultat - et plusieurs sont possibles - la reprise de l'offensive est indispensable, ne serait-ce qu'à la santé politique du peuple québécois. Ni l'entêtement à n'entreprendre que l'improbable ni l'inaction ne peuvent endiguer le déclin collectif qui menace le Québec, pourtant devenu, presqu'à notre insu, une desgrandes réussites du monde occidental. »

Journaliste chevronné, correspondant à Paris et à Washington, auteur des best-sellers Dans l'oeil de l'aigle et Le tricheur, puis conseiller spécial de deux premiers ministres du Québec, Jean-François Lisée livre ici le fruit de ses réflexions, son amour du Québec, ses inquiétudes, ses espoirs, ses propositions.

..............................
Sortie de secours:  Comment échapper au déclin du Québec  Jean-François Lisée
Résumé par chapitre par Robert Lachance
..............................

Les dix mythes de l’économie québécoise
..............................

Dans l'oeil de l'aigle: Washington Face Au Quebec. Jean-François Lisée. Montreal: Boréal, 1990, 577 pp.

..............................
 

Pour d'autres textes, faire une recherche

sur notre site de Québec un Pays
 

Québec un Pays  | Accueil  |  Je me souviensGilles Rhéaume| Institutions Nationales | Émeutes au Québec en 1918Les Patriotes 1837-1838  | Les milliards $  | Les régions du Québec  | Québec - International  |  Recherches sur ce site  |  Vous cherchez un emploi ?  |  Partis politiques du Québec  | Québec un Pays rend hommage à | René Lévesque  | Andrée Ferretti  |  Maurice Richard  | Jacques Parizeau  |  Félix Leclerc  |  Gilles Vigneault  | Rosaire Morin  |  Michel Chartrand et Simone Monet - Chartrand  |  Gaston Miron  | Lionel Groulx  | 22è Régiment  | Charles De Gaulle  |  Louis Riel pendu  | Raisons historiques, politiques, économiques, et sociologiques de faire l'indépendance du Québec | La question référendaire
 

Site actif depuis novembre 1998