Vous  êtes dans
sigle de Québec un Pays
À LA UNE

Recherches sur ce site
 

Ottawa la moribonde;
Ottawa, la face cachée du crime organisé.
par Robert Bertrand
2004/01/18

La marque de commerce du Canada telle que vue par la CIA

http://www.cia.gov/cia/publications/factbook/geos/ca.html

"illicit producer of cannabis for the domestic drug market; use of hydroponics technology permits growers to plant large quantities of high-quality marijuana indoors; transit point for heroin and cocaine entering the US market; vulnerable to narcotics money laundering because of its mature financial services sector"

"This page was last updated on 18 December, 2003"

========================================
Traduction faite par Robert Bertrand, sous toutes réserves (il faut se protéger)

"producteur illicite de cannabis pour le marché domestique de drogue ; utilisation de la technologie de serres hydroponiques qui permettent de produire de grandes quantités de marijuana de haute qualité; point de passage pour l'héroïne et la cocaïne accédant au marché des USA ; vulnérable aux blanchiments de l'argent des narcotiques en raison des services de son réseau financier de qualité (mature)."

==================================================

La CIA, (la GRC des États-Unis) décrit le Canada, ce pays qui est étranger au Québec, comme étant un Pays

a)  producteur illicite de cannabis pour le marché domestique de drogue ;

b)  utilisation de la technologie de serres hydroponiques qui permettent de produire de grandes quantités de marijuana de haute qualité;

c)  point de passage pour l'héroïne et la cocaïne accédant au marché des USA ;

d)  vulnérable aux blanchiments de l'argent des narcotiques en raison des services de son réseau financier de qualité (mature).

"Le plusss meilleur Pays du monde" n'a donc pas la cote d'amour élevée chez l'Autorité américaine.

C'est pourtant ce même Canada qui aurait une autorité certaine sur les administrations des diverses Nations Autochtones.  C'est le Canada qui les appelait, dans son vocabulaire étroit d'esprit et de non responsabilité de "réserves".

C'est ce même Canada qui a un Premier Ministre, spécialiste des "paradis fiscaux" et que la CIA déclare le Pays du Canada "vulnérable aux blanchiments de l'argent des narcotiques en raison des services de son réseau financier de qualité (mature)."

De ce Canada là, nous, du Québec, on n'en veut pas.   Surtout pas d'un Canada qui ne nous reconnaît pas ni comme Nation, ni comme Peuple, ni comme Pays.

Depuis quelques années le Pays du Québec s'est donné une équipe, une force de frappe contre le crime organisé et voilà qu'au Canada, on couche et on a fait des lois pour permettre, sinon promouvoir les paradis fiscaux.   Les paradis fiscaux, c'est le moyen par excellence pour des Compagnies, telles que celles que monsieur Paul Martin a transmis à ses fils, pour qu'elles paient le moins d'impôts possibles au Canada, donc pour le service de nous, également, les Québécois.

Quand une Compagnie ne paie pas d'impôts pour pouvoir payer les frais d'hôpitaux, les frais de l'éducation, les frais de tous les services que la population a besoin, c'est que les sommes d'argent doivent venir d'ailleurs, c'est-à-dire, des poches des contribuables, payeurs de taxes et d'impôts.

Je peux bien en parler avec d'autant plus de plaisir que c'est la CIA qui en fait état pour nous ouvrir les yeux, pour se rendre compte qu'il y a quelque chose de travers sur la colline d'Ottawa, colline parlementaire dirigée par Paul Martin, celui qui est le Premier Ministre.

C'est la CIA qui nous ouvre les yeux pour qu'on se rende compte qu'il y a des choses malsaines qui se passent et qui sont voulues par ceux qui adoptent majoritairement les Lois au Canada, c'est-à-dire le Parti Libéral du Canada.

Je ne m'y connais pas trop dans l'autre question qui se lit comme suit : ( Le Canada est le ) point de passage pour l'héroïne et la cocaïne accédant au marché des USA ;

Alors, toutes les attentes aux frontières des douanes, est-ce que c'est un peu pour ça ?  Et c'est le Canada, par ses lois, par ses bonnes relations avec ce que serait les organisations du crime organisé qui permet que tout ça existe ?  Quand ça existe sur un territoire, c'est qu'il y a des lois qui le permettent.  Ou bien il y a connivence, complaisance.  On marche la main dans la main !

Où sont les organisations du Canada contre le crime organisé, semblables à celles du Québec ?

De qui relève les lois pour le contrôle de l'héroïne et de la cocaïne sinon celles du Canada ?

Les paradis fiscaux, les drogues quand cela est permis, comprenons-le bien, c'est parce qu'il y a des lois qui le permettent.

Ceux qui sont responsables de ces Lois sont à Ottawa.

Les petits sont dans les rues, dans les villages, dans les villes.

Les gros sont en limousine, ils sont protégés par leur "immunité parlementaire" et ils sont les responsables des Lois, des règlements, des polices, des structures pour empêcher les commerces illicites.

N'est-ce pas cela qu'il nous faut comprendre ?

Quand on contrôle tous les médias, tous les journalistes à la solde de ces médias qui n'osent pas élever la voix... faire "ce que dois", il y en a d'autres, ailleurs, qui peuvent publier des livres et nous dire nos défauts, nos manquements, nos égarements, nos tricheries, et ajoutez-en.

Le crime organisé, est-il plus dans les officines des Cabinets des Ministres qu'ailleurs ?  Nos Gouvernements en sont-ils infestés ?  C'est d'eux que proviennent les Lois.  Ce sont eux... les dirigeants !  En plus, ils agissent en dictateur de nos démocraties !

Ce sont les commentaires et les observations que je dégage de la lecture des "faits" provenant des écrits de la CIA.

Pourquoi les journalistes n'en ont ils jamais parlé ?

Ottawa la moribonde; Ottawa, la face cachée du crime organisé.

Robert Bertrand, rédacteur,
Québec un Pays
http://membres.lycos.fr/quebecunpays/

===========================================
JRMSauvé jrmsauve@sympatico.ca
lundi 19 janvier, 2004 05:46
Ottawa la moribonde; Ottawa, la face cachée du crime organisé.

À l'époque de la prohibition aux États Unis, le Canada était bon pourvoyeur d'alcool sur les marchés américains. La frontière, immensément longue, est une véritable passoire. Sur les grands Lacs, les bateaux de toutes tailles transportaient des quantités appréciables de whiskey qui étaient déchargées sur les innombrables quais de la rive américaine.

Les "blind pigs" et les bordels de Chicago regorgeaient d'alcool en provenance du Canada.  La police américaine a été impuissante à mettre fin à ce commerce.  Les héros genre Elliott Ness étaient la grande exception plutôt que la règle. De toutes manières, les États Unis avaient besoin de ces héros afin de créer l'impression que tout était sous contrôle et rassurer le public américain.

Lorsque la CIA déclare que le système financier du Canada est "mature", celà veut dire qu'il est fiable. Tout le monde peut compter dessus, y compris la pègre et bien entendu les organisations de motards et autres criminels spécialisés dans la prostitution et le commerce de la drogue.

On peut  transiger de grosses sommes d'argent en toute sécurité, sans devoir s'inquiéter de ce qui pourrait arriver. Cette maturité est un héritage du système bancaire anglais, connu pour ses pratiques fiables et conservatrices en matière de finances.

 Le système bancaire et les trusts du Canada sont  un paradis pour le blanchiment d'argent de la drogue et autres activités illicites. Au Québec, les banques québécoises et les caisses pop sont également fiables, un peu trop conservatrices.  Je ne sais pas si elles se protègent contre le blanchiment de l'argent sale.

Les laveurs d'argent sale peuvent déposer leurs argents dans les banques canadiennes sans s'inquiéter.   La discrétion est totale. On peut transférer ces sommes d'une banque à l'autre sans craindre les regards indiscrets et les saisies.

Évidemment, c'est encore la Suisse qui lave le plus blanc.  Résultat: des sommes d'argent colossales sont gardées dans les banques suisses, argent dont personne ne sait que faire.

Voilà ce qui inquiète la Central Intelligence Agency des États Unis, de même que le gouvernement américain et les gouvernements d'états, en passe de devenir des États.  Pour eux, le Canada est un pays hypocrite et malpropre.  Même en cas d'imbécilité politique de grande envergure, comme c'est le cas présentement avec l'Irak, les Américains aiment la transparence. Ils aiment voir le visage du mal.

René Marcel Sauvé

===================================
 
 

Québec un Pays  | Accueil  |  Je me souviensGilles Rhéaume| Institutions Nationales | Émeutes au Québec en 1918Les Patriotes 1837-1838  | Les milliards $  | Les régions du Québec  | Québec - International  |  Recherches sur ce site  |  Vous cherchez un emploi ?  |  Partis politiques du Québec  | Québec un Pays rend hommage à | René Lévesque  | Andrée Ferretti  |  Maurice Richard  | Jacques Parizeau  |  Félix Leclerc  |  Gilles Vigneault  | Rosaire Morin  |  Michel Chartrand et Simone Monet - Chartrand  |  Gaston Miron  | Lionel Groulx  | 22è Régiment  | Charles De Gaulle  |  Louis Riel pendu  | Raisons historiques, politiques, économiques, et sociologiques de faire l'indépendance du Québec | La question référendaire
 

Site actif depuis novembre 1998