Vous  êtes dans
Gilles Rhéaume

Recherches sur ce site


 
 
Jean Chrétien, l’Alberta et le Québec
par Gilles Rhéaume

 
L’actualité la plus récente illustre encore tristement combien le Canada est intolérant face au Québec.

Ralph Klein, le Premier ministre de l’Alberta, peut rencontrer le Vice-président des Etats-Unis en toute liberté et avec la bénédiction du Tyran et de ses acolytes tous aussi mièvres les uns que les autres.

Jean Chrétien est fier de faciliter les démarches de l’Alberta avec les autorités américaines.  Rien de plus normal pour un des chefs du Canada anglais, ce sont les maîtres tandis que les Francophones sont les valets… Lorsqu’il s’agit d’une requête semblable provenant du Québec cette fois, le monstre resserre les dents et reprend ses allures d’égorgeur public et grassement rémunéré et il montre son visage le plus déplaisant, le plus ignoble et le plus répugnant.  Quel désolation !

On verra, dit-il, tel un oracle de malheur qui serait le détenteur de tous les droits.  Ce Canada est une prison pour le Québec, un frein à son développement.  Le Québec étouffe dans le Canada, chaque jour il s’affaiblit davantage.  Voilà le Plan B du crétin à Stéphane Dion, le bien-aimé de son Chef…

Jean Chrétien est habité d’une haine pathologique du Québec.  Cette maladie dégénérative prive tout un peuple des instruments de son épanouissement et pis encore elle se veut abrutissante…  Combien de fois ce dictateur a-t-il agit de la sorte ?  Toute sa carrière politique s’est faite sur le dos du Québec.

Rarement a-t-on vu dans l’histoire du monde civilisé un tel niveau d’incompétence alliée à un mépris sans vergogne à l’égard de toute une population.  Ce triste sire peut bien se voter une augmentation de salaire de 42% alors que dans les hôpitaux les patients doivent trop souvent subir les affres d’un régime qui n’en finit plus de les dégrader…

Combien de temps encore les Québécois devront-ils supporter de semblables sévices de la part d’un de ses fils les plus déracinés ?

Pourtant pas une seule ligne dans les médias du Québec sur ce traitement indigne qui infantilise notre peuple, le colonise et l’invite à la soumission la plus abjecte qu’il soit possible de concevoir ?

Tout pour Ralph Klein et rien pour Bernard Landry !

Il est vraiment déplorable que nous ayons à subir un traitement aussi indigne et aussi déshonorant.

Le mépris ne dure-t-il vraiment qu’un temps ?

On ne peut s’empêcher d’évoquer la mémoire de René Lévesque qui a si souventes fois dans sa vie politique dû composer avec l’intolérance de Jean Chrétien comme si ce dernier prenait plaisir à faire souffrir le peuple du Québec.

De plus en plus de Québécois ont la nausée du monstre qui tel un sadique s’acharne sur ses victimes…

Gilles Rhéaume
 

Autres textes de Gilles Rhéaume

Québec un Pays          Accueil           Je me souviens